jeudi 18 août 2016

Découvrir bon-repos et ses environs


On vous l'a raconter, on a parcouru le centre Bretagne au départ de Melionnec ce week-end, on a donc traîner nos tongs jusqu’à l’abbaye de Bon-repos dimanche matin.

Bon déjà Bon-Repos c'est un site exceptionnel, niché dans l’écrin de verdure de la forêt de Quénécan, avec un majestueux pont de pierre qui enjambe le Canal de Nantes à Brest. C'est le paradis du photographe amateur.


La minute d'histoire


Fondée en 1184 par Alain III de Rohan et Constance de Bretagne, elle connut des siècles de prospérité et périodes de crises auxquels la révolution mit un point final. Vendue comme bien national, elle tomba peu à peu en désuétude, jusqu’à devenir carrière de pierres. C’est en 1986 qu’une poignée de passionnés, fondent l’association des compagnons de l’abbaye de Bon-Repos pour relever ce bâtiment du 18ème siècle et lui redonner sa place culturelle en Centre-Bretagne.
Aujourd’hui, l’abbaye de Bon-Repos accueille plusieurs milliers de visiteurs pour découvrir les bâtiments restaurés mis en valeur par de nombreuses expositions d’art contemporain et sur le patrimoine ainsi que de nombreuses animations toute l’année.



Notre conseil pour en profiter


Mais nous notre truc à Bon-repos c'est son marché estival du dimanche matin, il est top, il est local, et surtout il sent bon les vacances. On aime y flâner au son de la musique des artistes de rues, on pousse la promenade au bord du canal et jusqu’à l'abbaye qui abrite des boutiques superbes, on croise des chevaux sur le chemin c'est une vrai bulle d’oxygène.
Les animations sont très sympa aussi comme, le son et lumière, des expos... des cluedos géants (au top cette idée) . Si tu veux en savoir plus c'est par la  



L'idée de maman dingue: Partie vers 10h30 les mains dans les poches et acheter son pique-nique sur le petit marché (tout y est pain , légumes, fromage, jus de fruits...) et partir le dévorer dans le petit parc Gouarec hyper mignon avec des jeux, des tables, des arbres et même un parcours de mini-golf.


2 commentaires:

laisse un commentaire, on te répond :