jeudi 20 octobre 2016

La verité méconnue sur halloween.


http://parentspontivy.blogspot.com/2016/10/la-verite-meconnue-sur-hallowenn.html


Brr il fait froid, mais c'est en ce premier jour de vacances que Maman dingue décide de se mettre en mode Halloween. Au fait, je n'y connais pas grand choses sur cette fête: OK ,bah c'est le bon moment pour faire des recherches, qui a dit que cette fête n’était pas culturelle ? je partage avec vous mes incroyables découvertes.

C'est une fête made in celte


AHHHHH, je le savais tout ce qui il y a de meilleur est celte et donc est "nous" (bretonne d'adoption, mais bretonne quand même, hein !) La plupart des historiens considèrent la fête folklorique païenne traditionnelle d'Halloween comme un héritage de Samain, une fête qui était célébrée au début de l'automne par les celtes et constituait pour eux une sorte de fête du nouvel an.

Les américains l'ont piquées aux Irlandais. 


À la suite de la Grande Famine de 1845 en Irlande, plus de 2 millions d'irlandais s'installèrent aux États-Unis et apportèrent avec eux leurs pratiques et coutumes.

La vrai histoire de notre citrouille d'amour (A raconter à nos loulous) 


Jack-o'-lantern est probablement le personnage le plus populaire associé à Halloween. Il nous provient d'un vieux conte irlandais. Jack aurait été un avare, un personnage ivrogne, méchant et égocentrique. Un soir, alors qu'il était dans une taverne, le diable lui apparut et lui réclama son âme. Jack demande au diable de lui offrir à boire, un dernier verre avant de partir pour l'enfer. Le diable accepte et se transforme en pièce de six pence. Jack la saisit et la place immédiatement dans sa bourse. Cette dernière ayant une serrure en forme de croix, le diable ne peut s'en échapper. Finalement, Jack accepta de libérer le diable, à condition que ce dernier lui accorde dix ans de plus à vivre. Dix ans plus tard, Jack fit une autre farce au Diable, le laissant en haut d'un arbre (sur lequel il avait gravé une croix grâce à son couteau) avec la promesse qu'il ne le poursuivrait plus.
Lorsque Jack meurt, l'entrée au paradis lui est refusée, et le diable refuse également de le laisser entrer en enfer. Jack réussit néanmoins à convaincre le diable de lui donner un morceau de charbon ardent afin d'éclairer son chemin dans le noir. Il place le charbon dans un navet creusé en guise de lanterne et est condamné à errer sans but, jusqu'au jour du jugement dernier. Il est alors nommé Jack of the Lantern (Jack à la lanterne, en français), ou Jack-o'-lantern. Il réapparaît chaque année, le jour de sa mort, à Halloween.

Tout le potager y passe

 Bien sur on connait la citrouille mais à l’origine, le symbole d’Halloween était un navet contenant une bougie pour commémorer la légende de Jack-o'-lantern (Jack à la lanterne), condamné à errer éternellement dans l'obscurité entre l'enfer et le paradis en s'éclairant d'un tison posé dans un navet. 
Même s'il y a une tradition des Îles Britanniques consistant à sculpter une lanterne à partir d'un rutabaga ou d'un navet, la pratique fut associée à Halloween en Amérique du Nord, où la citrouille était plus large et plus facile à sculpter.
Au début du XXe siècle, les enfants du Finistère, en Bretagne, auraient encore eu pour coutume de sculpter des têtes dans des betteraves et des navets à l'approche de la Toussaint, ainsi que de jouer des tours aux autres villageois, selon une anecdote rapportée par Pierre-Jakez Hélias dans son livre Le Cheval d'orgueil8.

Des bonbons mais en sécurité. 


À chaque fête d'Halloween, aux États-Unis, il y a des rumeurs persistantes selon lesquelles des gens introduiraient du poison ou des objets dangereux (lames, aiguilles) dans les bonbons. Certains postes de police organisent même une inspection gratuite des friandises. Certains hôpitaux ont aussi offert des scanners aux rayons X pour trouver d’hypothétiques objets malveillants afin de rassurer les enfants et les parents. La plupart de ces rumeurs sont des canulars parfois émis par la propre famille des enfants. Pourtant, chaque année, des reportages avertissant les gens du danger sont diffusés. La version 2016 met en garde contre la distribution de bonbons au cannabis.
Les consignes de sécurité élémentaires sont régulièrement rappelées :
  • Ne faire la collecte qu'en groupe, et accompagné d'un adulte pour les plus jeunes ;
  • Ne jamais entrer chez des inconnus ;
  • Ne pas consommer les friandises non emballées, et si possible attendre pour les trier chez soi ;
  • Être visible pour circuler dans la pénombre.

N’hésitez pas à me donner vos infos et vos anecdotes sur la fête d'Halloween.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

laisse un commentaire, on te répond :