vendredi 10 mai 2019

Oh mon dieu j'ai épousé un breton !



Attention voilà un article né de mon impulsivité légendaire !

Si tu ne le sais pas encore, je suis bretonne d'adoption, ou bretonne de Montmartre comme le disent mes amis.


Mais mon Coeur de parigote s'est entiché de papa ours (Éric de son nom de baptême) et comme je ne lui ai jamais consacré d'article, alors qu'il représente 50 % de ma vie, alors voici mon amour demi-sel.


Il est poilu ! Euh non ! Barbu, que tous les hipsters de la terre aillent se raser, car je vous le dis la pilosité facial, c'est made in breizh.
Il est bavard, autant qu'une porte de monastère dont les habitants auraient fait vœux de silence. À taiseux dans le Larousse, ils ont mis sa photo, alors si tu connais papa ours et que tu penses qu'il boude, nannnnnnn il est comme ça!!!


Il est carnivore, mais carnivore ! Sérieux, je pense qu'il serait pas breton, il élèverait des bisons dans un ranch, moi qui suis flexitariene les menus c'est du sport


Il est drôle, à sa façon, c'est un comique en fait, mais il a l'humour satirique quoi.


C'est un papa hyper protecteur (ours quoi), pour le futur amoureux(se), il va falloir s'accrocher. 
Il est rassurant, il n'a jamais peur, il ne stresse jamais, d'une humeur égale, il arrive à apaiser ma folie, mon absolu contraire.


Son surnom vient de notre neveu qui lui a donné, il y a 10 ans alors qu'il tentait de le réveiller, il a entendu son oncle grogner tellement fort qu'il a eu peur.


Il est allergique à la geek attitude, je suis la seule qu'il supporte, d'ailleurs, je crois bien que la technologie ne l'aime pas.(sans déconner mon ordi bug dés qu'il s'approche) 


C'est un voyageur, et je le suivrais partout, il a la Bretagne dans les tripes et de l'eau salée dans les veines et c'est lui qui a découvert l'aventurière en moi, sur ce bon anniversaire mon ours.

3 commentaires:

  1. En voilà, un chanceux, on voit à travers les mots que tu l'aime ton breton

    RépondreSupprimer
  2. Quelle belle déclaration....

    RépondreSupprimer
  3. Jolie déclaration.
    Sandrine Drine

    RépondreSupprimer

laisse un commentaire, on te répond :